Idée d’entreprise 65 / Faire le ménage en préservant la qualité de l’air

Dès 2015, les écoles maternelles devront surveiller la qualité de leur air et réduire les causes de pollution. A cette occasion, la sensibilisation du grand public à la pollution de l’air intérieur donnera des opportunités pour commercialiser des produits plus respectueux ou proposer des heures de ménage.


Contexte de la création d’entreprise

Une évolution réglementaire majeure est prévue à partir de 2015 sur la qualité de l’air (lire le décret). Dès début 2015 elle concernera les écoles maternelles avant une généralisation progressive d’ici 2023 pour tous les établissements accueillant du public. L’obligation sera faite de mesurer périodiquement la qualité de l’air et si nécessaire d’identifier les causes de pollution et de les traiter. Cette évolution devrait s’accompagner d’une sensibilisation forte aux polluants de l’air intérieur. Nous y voyons des perspectives pour les promoteurs de produits d’entretien sans conséquence pour la qualité de l’air.

Or les principales causes de pollution de l’air sont liés aux matériaux de construction (peinture, vernis…) et aux produits ménagers. Chacun peut donc améliorer significativement la qualité de son air intérieur en utilisant des produits ménagers plus respectueux.

L’ idée de création d’entreprise : une gamme de produits d’entretien non polluants ou des heures de ménages sans risques

 Après le bio et le consommer responsable, les consommateurs seront sensibles à une gamme de produits nettoyant sans constituants chimiques dangereux. Avant de lancer toute une gamme, l’entrepreneur pourra se concentrer sur les produits les plus utilisés ou les impactant sur la qualité de l’air.

Comme pour le décret, la priorité pourra être donnée aux produits utilisés dans l’entretien du domicile occupé par de jeunes enfants.

 Il pourra bénéficier du buzz lié à la mise en place de cette nouvelle règlementation pour s’offrir une couverture médiatique à moindre prix.

Le principal risque viendra de la concurrence des grands groupes (Procter&Gamble, Colgate, Henkel..). Mais comme pour le bio, ce nouveau marché permettra l’émergence de nouveaux acteurs sur des niches. Ces acteurs n’auront pas l’inconvénient d’avoir commercialisé précédemment des produits nocifs et pourront être plus facilement mis en avant dans des réseaux alternatifs (magasins bio…).

Un autre débouché pourra être la proposition d’une offre de service à la personne et notamment de ménage à domicile respectueuse de la qualité de l’air intérieur. Ainsi une société de SAP pourra se différencier à moindre coût de la concurrence tout en soignant sa clientèle à l’habituant à une nouvelle gamme de produits qu’elle pourra également distribuer à ses clients de manière similaire aux coiffeurs pour les produits capillaires!

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *